mars 7, 2021

TEMPORAMA

La nouvelle vision de business

Faillite, immobilier… : quel scénario peut-on s’attendre en 2021?

Faillite, immobilier... : quel scénario peut-on s’attendre en 2021?

Faillite, immobilier... : quel scénario peut-on s’attendre en 2021?

On est bien d’accord que l’année 2020 n’est pas aussi catastrophique que l’on peut s’attendre à voir si on croit le résultat de l’étude affiché par le cabinet Altares. Le nombre d’entreprise en faillite en 2020 est moins important que celui enregistré en 2019. 32 184 entreprises en faillite contre 52 002 en 2019, soit près de 20 000 d’entreprise en moins. C’est un record le plus bas depuis plus de 30 ans.

C’est bien étonnant puisque c’est bien l’inverse de ce qui se passe depuis le début de l’année 2020. Au regard de la crise sanitaire puis économique, on s’attendait à un pire scénario possible.

Baisse de nombre d’entreprise en faillite, mais qu’en est-il vraiment en réalité ?

Il est vrai que le nombre d’entreprise en faillite registré est en baisse en 2020. Mais ce chiffre cache une autre réalité. D’autres indicateurs plus alarmants montrent que l’économie va mal : nombre d’emplois menacés, le nombre élevé de chômage partiel, la santé de chaque entreprise survivante, la chute du PIB, et la dette publique qui s’accumule.

Ces entreprises fragiles, sont encore en vie grâce à l’intervention de l’Etat. Différentes mesures d’aides sont proposées depuis le début de la crise sanitaire. Jusqu’à présent, l’Etat injecte sans compter de l’agent pour sauver les emplois et éviter que les entreprises mettent la clé sous la porte. Parmi ces mesures, on trouve

  • Le report de paiement de cotisation sociales et fiscales
  • Chômage partiel financé par l’Etat
  • Le report des loyers
  • Le prêt garantis par l’Etat
  • Le taux d’intérêt de crédit très bas

Et s’il n’y a plus d’aide financière de l’Etat …

Petites ou grandes entreprises, tout le monde profite de ces aides généreuses. Maintenant, la question que l’on peut se poser est bien de savoir qu’est-ce qu’il va se passer si l’état n’a plus de possibilité d’intervenir financièrement ou si l’Etat décide d’arrêter d’accompagner ces acteurs économiques pour faire face à cette crise ?

Il ne faut pas oublier que la crise sanitaire continue. Le Covid-19 est toujours là, et le variant britannique plus mortel et plus contagieux est en train de nous menacer. Le troisième confinement est toujours possible voire nécessaire. Comment va-il se passer ?

Il faut aussi se rappeler que ces aides financières sont très peu efficaces, car même si pas mal d’entreprises sont sauvées et sont maintenues en vie mais elles sont très fragiles et n’ont plus de moyen pour continuer à vivre. Elles vont devoir payer les dettes mises en suspend jusqu’à présent. C’est inévitable. Comment trouver dans ce cas l’argent pour rembourser les dettes alors que la caisse est déjà vide. La réalité risque de nous attraper en 2021.

Le secteur immobilier se porte bien malgré les différents événements. Le prix des biens immobiliers continue de flamber dans toute la France. Mais cette flambée de prix ne justifie pas l’état actuelle de notre économie. Côté emprunt, la BCE a aussi joué, jusqu’à présent son rôle pour maintenir un niveau de taux d’intérêt très bas pour soutenir l’économie. Mais ce niveau ne va sûrement pas durer pour l’éternité et il va finir pas remonter un jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *