octobre 20, 2020

TEMPORAMA

La nouvelle vision de business

Faire du e-commerce sur les réseaux sociaux est-t-il possible ?

5 min read
e-commerce sur reseaux sociaux

e-commerce sur reseaux sociaux

Le e-commerce se développe de plus en plus depuis déjà quelques années. Avec l’évènement du Covid-19, le processus accélère. Mais est-ce possible de faire du e-business sur les réseaux sociaux ?

Oui tout est possible. Beaucoup de gens sont devenus millionnaires juste en développant leur business grâce à l’internet. Les réseaux sociaux, quant à eux, ont bien compris ce principe de communication digitale. Pour eux, c’est un filon d’or qu’il faut détenir. Avec leurs moyens colossaux en termes de ressources financières et humaines, ils investissent. D’ailleurs c’est bien le cas de Facebook qui propose récemment une application bêta checkout pour mettre en relation les vendeurs et les consommateurs. Le mécanisme fonctionne comme le dropshipping. Les acheteurs peuvent désormais acheter les produits directement sur le place-forme de géant de net.

Comment fonctionne le bêta checkout sur Facebook ?

Il faut savoir que les publications naturelles sur les pages d’Instagram peuvent être partagées sur les pages Facebook. Et via le gestionnaire de publicités, elles peuvent être transformées en publicités.  Pour les entreprises, posséder une page sur ces réseaux sociaux est un des moyens d’aller chercher encore plus de clientèle et d’agrandir la part de marché. Les petits commerçants comme les petites ou grandes entreprises, ont chacun au moins une page et profitent de ce service proposé par les réseaux sociaux à prix raisonnable pour faire connaitre aux publics leurs produits. C’est une nouvelle forme de marketing digital qui s’adapte à chaque projet et budget.

Depuis l’année 2019, Facebook a de nouveau commencé à tester le paiement intégré à cette application bêta avec un petit groupe de commerçants qui diffusent leurs publicités. C’est encore une fois un énorme coup de pouce qui fait profiter aux vendeurs comme aux acheteurs. Ces derniers n’ont désormais pas besoin de quitter son compte pour passer la commande sur le site de vendeur. La plateforme fonctionne donc comme un vrai site de marchand avec un système de commande et de paiement.

Le parcours d’achat est suivant. Prenons l’exemple d’un sac à dos

  1. La publicité du sac à dos est diffusée sur le compte Facebook de l’utilisateur
  2. Une fois que l’utilisateur clique sur le produit, il sera dirigé sur la page de description du produit où il peut consulter le prix et les autres caractéristiques comme la couleur, la taille….  Et bien sûr les conditions de paiement, de livraison et de retour.
  3. Le consommateur peut également voir les autres produits vendus par le vendeur et consulté les avis des consommateurs sur le produit
  4. A la fin, si l’utilisateur clique sur « checkout sur facebook », il sera dirigé sur la plage checkout, où les informations le concernant (adresse, information de moyen de paiement, nombre de commande…) sont remplies.
  5. S’il décide d’acheter le produit, il n’a qu’à valider la commande, en remplissant le code promo s’il en possède un. Voilà le tour est joué.
  6. Le consommateur va recevoir un mail de confirmation de son achat avec toutes les informations de livraison ou en cas de retour.

Cette opération est rapide et ne nécessite pas aux consommateurs de remplir quelconques informations car ces informations sont déjà stockées sur leurs comptes. C’est un avantage énorme pour les entreprises de se faire encore plus de chiffre.

Côté consommateur, l’opération d’achat est rapide. Par contre, cela peut devenir très incontrôlable surtout ceux qui sont acheteurs compulsifs car ils n’auront pas assez de temps de réflexion comme dans les opérations d’achat classique. De plus, beaucoup de personnes sont accros aux réseaux sociaux. Ces publicités diffusées constamment sur ces réseaux, sont des moyens supplémentaires pour inciter à la consommation.

Quels autres réseaux s’y mettent aussi ?

Facebook n’est pas le seul réseau social qui a cette idée de lancer ce nouveau business juteux. Instagram s’y met également. Mais en même temps, ce n’est pas étonnant, car Instagram appartient au même propriétaire de Facebook. Le principe reste le même. Instagram donne la possibilité aux annonceurs de transformer leurs publications en publicités, grâce au gestionnaire de publicités.

Je parie que les autres réseaux, tels que tweeter, Snapchat …, vont dans le plus proche futur suivre le mouvement. On imagine bien des milliards d’euros et de dollars de transaction commerciale vont se passer sur ces sites qui ne sont pour l’instant qu’un petit maketplace. Avec des millions d’utilisateurs, ces sites vont vite devenir un géant de commerce en ligne, non loin d’Amazon.

Quel serait l’avenir de ce commerce en ligne ?

Avec un tel engouement, on ne peut que constater l’accroissement de ce business en-ligne. L’application Bêta checkout de Facebook est un exemple très concret. Les parcours d’achat sur le net sont devenus de plus en plus fluides et les questions de retour et de paiement ne sont plus des obstacles de ce nouveau business. Les entreprises ainsi que les différentes plateformes de vente trouvent de plus de plus de moyens pour satisfaire et fidéliser leurs clientèles.

Si les autres réseaux sociaux s’y mettent comme Facebook, ils vont tous devenir comme Amazon qui est un exemple de place de marché pour plusieurs commerçants et entreprises de différents continents.

Par contre, il faut noter que malgré un service très fluide de facebook, les entreprises ne peuvent pas récupérer les informations sur les consommateurs. Ce sont des informations importantes et cruciales qui peuvent servir aux vendeurs d’étudier le comportement d’achat ou même faire d’autres campagnes de publicités comme le e-mailing.

1 thought on “Faire du e-commerce sur les réseaux sociaux est-t-il possible ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *