Les cryptomonnaies potentiels à acheter en 2021 selon la Bank of America

Ce n’est pas un secret que Bank of America a été fortement investie dans l’espace des crypto-monnaies. La banque vient de publier un rapport détaillant comment elle voit les actifs numériques former leur propre classe d’actifs, et le bitcoin est l’une des nombreuses crypto-monnaies qu’elle examine de près pour des investissements ou des acquisitions potentiels !

221 millions d’utilisateurs échangent une cryptomonnaie ou utilisent une application basée sur la blockchain

Le monde de la monnaie numérique et de la technologie blockchain devient chaque jour plus populaire. Un nouveau rapport d’une institution financière estime que 221 millions d’utilisateurs échangent des pièces de monnaie chaque mois. Tandis que le financement par capital-risque lié à ces actifs a atteint 17 milliards de dollars au cours du seul premier semestre 2021. Cette croissance peut être due en grande partie au fait que les entreprises ont commencé à investir leur temps dans le développement d’applications plutôt que de se concentrer uniquement sur le minage de bitcoins ou la mise en place d’autres besoins d’infrastructure autour des cryptocurrencies comme Ethereum Classic (ETC). En outre, les fusions et acquisitions ont augmenté de façon spectaculaire par rapport aux chiffres stupéfiants de l’année dernière. Le chiffre s’est élevé à 4,2 milliards contre 800 millions pour 2020.  

15 cryptomonnaies potentiel à investir

La Bank of America a identifié 15 crypto-monnaies qui, selon elle, ne sont pas connues. Mais, elles pourraient constituer des investissements potentiels. Elles sont sélectionnées en fonction de leurs applications techniques et de l’intérêt des développeurs. Ces monnaies devront répondre à certains critères pour être qualifiées d’altcoin.

Tout d’abord, la crypto-monnaie ne doit pas figurer parmi les quinze monnaies numériques les plus précieuses. Ensuite, elle ne peut pas non plus remplir une fonction stable comme le fait l’or en offrant aux investisseurs une stabilité des prix 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 (le bitcoin étant tout simplement trop volatile). Enfin, Pour figurer sur cette liste, votre jeton doit avoir quelque chose d’unique, comme sa fonction d’anonymat ou son utilisation spécialisée – ce qui le distingue de toutes les autres crypto-monnaies !

Tezos 

Tezos a été la première altcoin cotée par la Bank of America. Il fonctionne sur un réseau blockchain de type proof-of-stake, conçu pour les transactions entre pairs et hébergeant des contrats intelligents.

The graph

La prochaine entreprise à rejoindre la liste est Bank of America. Le langage de programmation GraphQL a été développé pour la première fois par Facebook en 2015, et fonctionne désormais sur presque tous les sites de médias sociaux que vous visitez !

IOTA 

IOTA est un nouveau type de crypto-monnaie révolutionnaire qui n’utilise pas de frais de transaction pour atteindre un consensus. Au lieu de cela, elle s’appuie sur un concept théorique connu sous le nom de « tangle ».

EOS 

Le réseau EOSIO est une plateforme de contrats intelligents basée sur la blockchain que les développeurs peuvent utiliser pour créer des applications décentralisées (DApps). Le jeton natif de cet écosystème, EOST ou « EOS Token », a une capitalisation boursière actuellement évaluée à moins de 5 milliards USD et permet aux utilisateurs d’accéder à toutes ses fonctionnalités.

Ethereum Classic 

C’est une nouvelle monnaie numérique qui a été créée à la suite d’un hard fork d’Ethereum. La valeur marchande de cette pièce est actuellement d’environ 8 milliards de dollars (6,9 milliards d’euros). Contrairement à l’éther, les détenteurs d’ETC bénéficient de l’offre plafonnée. Ils peuvent l’utiliser pour payer les frais de gaz ou même transférer d’une adresse/personne à une autre.

Neo

Neo est également sur la liste de Bank of America ! Elle vient d’annoncer la mise à niveau de sa blockchain N3, qui apportera  » l’évolution la plus significative  » à ce jour. Elle a également été mis à niveau avec de nouvelles fonctionnalités et des performances améliorées pour des contrats plus intelligents contre le piratage ou la fraude.

NEAR 

Le protocole NEAR est une plateforme open-source qui aspire à la neutralité climatique. Il s’est classé quatrième sur la liste des petites altcoins de la banque, ce qui suggère qu’il a un grand potentiel de croissance dans les années à venir !

XLM 

La banque a également retenu XLM, qui est un jeton natif du réseau Stellar. Ils l’ont évalué à 8 milliards de dollars (6,9 milliards d’euros). L’équipe a déclaré que cette crypto-monnaie a de faibles frais de transaction et peut fournir un accès financier dans les pays du tiers monde où les banques ne sont pas des options viables en raison de coûts élevés ou d’une mauvaise infrastructure

XMR et Monero

XMR est la crypto-monnaie privée peu connue qui fonctionne sur la blockchain Monero. Elle figure également dans la liste des crypto-monnaies de JP Morgan. Elle a été critiquée pour une possible utilisation illicite. La raison est qu’elle peut aider à cacher les transactions à la vue en les rendant anonymes. Cela expose la vie privée des utilisateurs mais pose aussi quelques soucis quant à sa fonctionnalité !

Cosmo 

Le dernier engouement dans le monde des crypto-monnaies a de quoi faire bondir les utilisateurs. Michael van de Poppe a récemment vanté les mérites de Cosmos, qu’il a comparé à Solana (un de ses projets). La plateforme blockchain Waves, dotée d’applications, figure également dans la liste d’Alkesh Shah. DeFi Fantom, avec son produit open source de finance décentralisée, n’est pas en reste non plus ! Une pièce à connaître, si vous êtes à la recherche d’une opportunité, est Tron. Bien qu’elle n’ait pas une grande capitalisation boursière (6,5 milliards de dollars), cette monnaie numérique permet à ses détenteurs d’accéder à des services de streaming grâce à des jetons TRX.

Filecoin 

La blockchain Filecoin est basée sur le cloud, avec le jeton utilitaire FIL. Ses algorithmes innovants « Proof of Replication » est évaluée à un peu moins de 8 milliards de dollars (6,9 millions d’euros). Elle fonctionne de la même manière que le Bitcoin. Toutefois, elle utilise des répliques sur tous les serveurs à des fins de sécurité. Si un serveur tombe en panne, il sera toujours disponible. Et ce, grâce à ce système qui utilise uniquement la PoPST (Proof Of Past Soviet Telegraphy) de l’algorithme Spacetime. »

Waves 

 La blockchain Waves figure également sur la liste, car elle permet de créer des applications. La plateforme DeFi Fantom basée sur cette technologie open-source pourrait contribuer à créer une nouvelle économie qui ne dépendrait pas des banques et des institutions financières traditionnelles pour les prêts ou les cartes de crédit – c’est la première fois qu’une telle chose est possible !

Tron 

Pour ceux qui aiment la musique et les vidéos en streaming, Tron est une plateforme incroyable pour acquérir du contenu comme pour le consommer. Avec une valeur marchande de près de 6 milliards de dollars (5,6 €) à elle seule, cette nouvelle économie numérique fait remarquer quelques grands noms comme l’équipe d’Alkesh Shah ! Le jeton natif du TRX permet aux utilisateurs de payer directement depuis leur portefeuille afin d’accéder à tous ces services sans dépendre de tiers – ce qui apportera certainement plus de sécurité que les méthodes traditionnelles actuelles

ICP

Enfin, La Bank of America a sélectionné le jeton utilitaire natif d’Internet Computer, ICP, d’une valeur de 10 milliards de dollars. Son détenteur peut recevoir des récompenses pour l’exploitation de centres de données et le vote de propositions de gouvernance en utilisant ses jetons selon des conditions définies.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas pas affichée. Required fields are marked *