Auteur/autrice : temporama

Alors que les taux d’intérêt d’emprunt repartent à la hausse, depuis le début de l’année, la question à se poser maintenant est de savoir comment va évoluer le marché immobilier. Les biens classés passoires thermiques sont nombreux sur le marché. Et avec la nouvelle réglementation, cela risque de retourner le marché en 2023.

Le crédit à l’habitat : les conditions d’accès se durcissent

0.6 point, c’est bien l’augmentation de taux d’intérêt depuis le début de l’année 2022. Malgré cette hausse, les nombres de dossiers de crédit sont nombreux. Les banques, quant à elles, ont accordé de plus en plus et plus de crédits, notamment à la banque populaire, Caisse d’Epargne et LCL.

Ce record pourrait s’expliquer par la volonté des acheteurs de conclure leur projet immobilier avant que les conditions d’accès aux prêts ne se durcissent. Et cet accès facile aux prêts a bien fait flamber le marché immobilier.

Sur le 2ème semestre 2022, les taux d’intérêt sont revenus à un niveau aussi élevé qu’en fin 2017, et même avec un allongement de la durée d’emprunt. Le nombre de dossiers d’emprunt refusé est nombreux, même pour des profils solvables. La cause de tout cela est bien les nouvelles réglementations plus contraignantes qu’avant.   

Le marché immobilier en ralentissement, sur tout le pays

On remarque ce phénomène sur tout le pays. Les acheteurs potentiels, les amateurs de résidence secondaire, même les investisseurs institutionnels se font rares. Une baisse notable qu’on note aux alentours de 2.3 % en moyenne sur un an. Ce ralentissement s’explique par plusieurs raisons.

Tout d’abord, le prix du marché immobilier s’envole. La très faible rentabilité du projet immobilier neuf fait hésiter les investisseurs. Et cela concerne la plupart des grandes villes comme Lyon, Bordeaux, ou Lille.

Du côté du marché ancien, dans certaines villes, la négociation sur certaines catégories de biens font plus difficilement, tel le cas du bien au rez-de-chaussée ou sous le toit. De manière générale, la marge de discussion tourne autour de 5 %. Les biens classés passoires énergétiques devrait être à la peine. Les loyers de ces logements ne peuvent pas être revus à la hausse tant que les rénovations n’ont pas été effectuées pour répondre aux normes fixées par les pouvoirs publiques. De plus, pour les maisons avec leur DPE F ou G, à partir d’Avril 2023, les propriétaires doivent annexer à leur dossier de vente un audit énergétique, en complément du DPE. Ce dossier devrait lister tous les travaux nécessaires à réaliser pour regagner la classe F ou G.

Les immeubles collectifs mal isolés se voient, eux, aussi dévaloriser dès 2023. Les coûts de rénovation exorbitants freinent donc les transactions d’achat/vente.

Enfin, le coût de vie élevé provoqué par l’inflation n’arrange rien. Pour valider un dossier, les banques regardent plus attentivement le taux d’endettement. C’est une raison de plus qui explique le ralentissement du marché immobilier.

Read Full Article

Lorsqu’il s’agit de vendre un bien immobilier, il existe deux options de base : la vente sur le marché ou la vente hors marché. La vente sur le marché signifie que vous travaillez avec un agent immobilier pour inscrire votre propriété et la commercialiser auprès d’acheteurs potentiels. Mais certaines transactions se font discrètement, de bouche à oreille, sans passer par ce canal de vente traditionnel. C’est ce qu’on appelle le off-market. Ce type de marché concerne, généralement, les biens rares, d’exception ou encore les demeures chers. Appelée également, vente privée, il consiste à trouver un acheteur par vous-même et à travailler directement avec lui pour conclure la vente.

Les deux approches présentent des avantages et des inconvénients, et la solution qui vous convient le mieux dépend de votre situation particulière.

vente bien immobilier off market

Les avantages de la vente off market 

Le off-market n’est pas réservé qu’au bien d’exception et de luxe. Certaines ventes de biens courants se font aussi par ce biais. Cependant, ce marché ne convient pas aux investissements locatifs. Il s’agit plutôt d’un bien immobilier destiné à devenir résidence principale et secondaire.

L’un des avantages de la vente hors marché est qu’elle peut être plus rapide et plus facile que la vente sur le marché. Vous n’aurez pas à vous occuper des visites, des journées portes ouvertes ou d’autres aspects du processus de vente traditionnel qui prennent beaucoup de temps. Vous n’aurez pas non plus à payer de commission immobilière si vous trouvez un acheteur par vous-même.

De plus, vous y trouvez intérêts grâce au prix de vente qui peut être fixé à un niveau plus élevé que le prix du marché. En effet, c’est le vendeur qui fixe le prix, sans prendre en compte les annonces des autres biens équivalents dans le amême secteur.  

Cependant, la vente hors marché peut aussi être plus difficile que la vente sur le marché. Il peut être difficile de trouver un acheteur qualifié, et vous devrez peut-être consacrer plus de temps et d’efforts au processus de vente.

Si vous envisagez de vendre votre propriété, pesez le pour et le contre de la vente sur le marché et de la vente hors marché pour choisir la meilleure option pour vous.

Comment vendre en off-market?

Il parait difficile de vendre son bien sans passer par le canal de vente classique, sans annonce, ni agence immobilière. Néanmoins, la mission n’est pas impossible. La vente hors marché se font généralement de bouche à oreille. Et lorsqu’on a un bon réseau de relations, la vente peut se faire très rapidement. De plus, ce type de marché permet de faire un tri sur les acheteurs potentiels.

Attention quand même de bien étudier le dossier de financement de futurs acquéreurs. Le risque zéro n’existe pas. L’idéal est de vous faire entourer par des professionnels de l’immobilier. Leur aide vous sera précieuse dans votre décision et transaction de vente.

Read Full Article

Vente votre logement rapidement pour financer une autre transaction immobilière est ce que souhaite chaque vendeur. Il n’y avait aucune possibilité de le faire jusqu’à présent. Aujourd’hui, un autre concept venu des Etats-unis, vient révolutionner le processus d’achat-vente immobilier,  « le iBuying ».

Le iBuying, une solution pour vendre votre biens en un temps court

Déjà très connu aux Etats-Unis, le iBuying est arrivé en France. C’est un concept qui consiste à vendre son bien à une plateforme, qui ensuite le revend plus tard.

Pour se faire, la plateforme dispose tous les moyens nécessaires. Un expert mis à disposition par la plateforme, se chargera de visiter le bien sur place ou à distance, pour ensuite l’évaluer. Une offre d’achat sera proposée, après l’évaluation, à un prix ferme et définitive, sans possibilité de négocier. Si l’offre est acceptée par le vendeur, la vente est conclue généralement en quelques jours.

Ce concept est révolutionnaire et permet de réaliser une vente en un temps très court en quelques jours ou semaines.

IBuying : une solution pour le vendeur ?

Ce concept peut être une solution parmi d’autres pour les vendeurs qui ont besoin de financement rapide. Ce type de vente permet aux vendeurs d’avoir rapidement de trésorerie pour financer le nouveau projet.

C’est une alternative intéressante aux prêts-relais, qui sont compliqués, complexes et aussi couteux.  La négociation avec les banques est souvent difficile. Elles ne prêtent qu’une fraction de la valeur du bien à acheter, souvent pas plus de 70%. De plus, le demandeur qui contracte le prêt-relais doit payer des intérêts chers entre les deux transactions.

Le point négatif du iBuying est la commission à verser à la plateforme qui est plus élevé que celle d’un agent immobilier classique. En générale, on note entre 7% et 12% de la valeur du bien. De plus, la marge de négociation est limitée. Le prix de vente est fixé par la plateforme.

Est-ce avantageux pour les acheteurs?

Les acheteurs ne trouvent que des avantages en achetant avec la plateforme iBuying.

Tout d’abord, les biens proposés sont contrôlés, vérifiés par les experts de l’immobilier de la plateforme. Les biens en vente sont achetés en bon état, ou en état de rénovation facile pour assurer une vente plus rapide. Les acheteurs peuvent donc les acquérir avec confiance, sans se soucier du risque de vices cachés et d’autres tracas liés à un investissement immobilier.

En fin, avant la revente, la plateforme assure l’entretien, la mise en état et en conformité du bien. En effet, les experts calculent le prix du bien en prenant en compte son état. Ils y incluent ainsi le montant des travaux à réaliser.  Les acheteurs acquièrent donc la propriété, en état propre d’installation.

Read Full Article

12% en baisse depuis le début de l’année, le CAC 40 continue sa descente. Le S&P 500 des Etats-Unis, a enchaîné 7 semaines de baisse consécutives. La conjoncture actuelle, la guerre en Ukraine, la crise sanitaire covid-19 ainsi que le durcissement des politiques monétaires ne fait qu’amplifier la tendance.  

Ces turbulences actuelles a bien secoué le marché financier. Les cours des actions fluctuent. Cela démontre une fois de plus que l’investissement boursier est très risqué surtout à court terme. Néanmoins, sur le long terme, cet investissement est gagnant, mais à condition de miser sur certains secteurs porteurs. 

Les secteurs porteurs à investir en bourse

Energies renouvelables

Les conséquences de la crise sanitaire et la guerre en Ukraine nous oblige à diversifier nos sources d’énergie afin de répondre aux besoins de la population. La lutte contre le réchauffement climatique, et la transition énergétique sont les sujets que le gouvernement a prévu dans son plan de relance. Un budget total de 100 milliards d’euros est déjà prévu dans le projet. Les énergies renouvelables sont donc à privilégier. Ils peuvent être moins rentables au début, mais peuvent rapporter une bonne plus-value à long terme.

Sur les 100 milliards d’euros, 30 milliards seront réservés pour la transition énergétique et l’écologie. Ainsi le solaire, l’éolien, et l’hydrogène seront les grands bénéficiaires de cet investissement massif.

Les entreprises françaises du secteur cotées sont Lhyfe, le spécialiste de l’hydrogène McPhy, Neoen du secteur centrales solaires et parcs éoliens, Albioma spécialiste de panneaux photovoltaïque, Biomasse et Total Energies. Total possède un grand potentiel. Elle vient d’acquérir 50% de Clearway, un gérant américain dans les énergies renouvelables.

L’américain TopBuild, installateur et distributeur des matériaux isolants pour la construction, est aussi à étudier.

Les métaux rares et les semi-conducteurs

Toujours dans la démarche de transition énergétique et écologique, nous avons besoins des métaux tels que le nickel, lithium, cobalt, indispensables pour passer à l’électrique. Mais ces métaux se font de plus en plus rare. L’offre est limitée face à la grande demande de tous les fabricants. Par conséquent, le prix augmente. Les fabricants n’ont pas d’autre choix que d’augmenter le prix final de leurs marchandises. On constate aussi que le délai de livraison est de plus en plus long, faute de matière première.

lithium

Avec l’réouverture de l’économie après la crise covid, la valeur de ces matières premières ont bondi. Et, vu la demande toujours aussi forte, elle devrait continuer à se maintenir à un niveau élevé.

Ainsi les spécialistes des semi-conducteurs sont l’américaine Onsemi, cotée sur Nasdaq, le franco-italien STMicroelectronics et le français Soitec.

Cybersécurité

On est dans l’âge technologique où l’attaque informatique est de grand ampleur. De plus, depuis l’invasion russe en Ukraine, cette attaque est démultipliée. On a besoin de renforcer la cybersécurité pour se protéger.   

C’est ainsi, ce secteur a de grand potentiel dans les années à venir. On compte parmi les spécialistes du secteur, l’éditeur de logiciels Wallix ou Palo Alto networks.

Télécoms, services aux collectivités

Certaines entreprises résistent bien à la crise et sont moins sensibles aux cycles économiques.

C’est le cas des entreprises du secteur « utilities, comme Véolia, Engie, EDF, l’espagnol Iberdrola, le danois Orsted et l’italien Enel.  

Dans le secteur de télécommunication, le cours d’action Orange a grimpé de 25% depuis le début de l’année. Après 10 ans de recul, les revenus des opérateurs télécoms ont augmenté sur l’année 2021. Acheter des actions de Orange est intéressant dans cet optique, d’autant plus qu’il verse généreusement les dividendes. Le rendement de votre placement sera élevé.  

Secteur Santé

Si beaucoup d’entreprises sont bien impactées par la crise sanitaire Covid-19, celles qui en profitent sont les entreprises du secteur de la santé et les grands laboratoires pharmaceutiques. L’américain Pfizer, le français Sanofi, s’affichent une bonne performance tant au niveau financier que boursier. Elles devraient garder encore cette performance sur le long terme avec l’annonce de la variole du singe qui pourrait provoquer une nouvelle épidémie.

La volonté du gouvernement de les Etats européens et aussi de la France d’être moins dépendants de l’Asie est un autre facteur. Ces Etats vont avoir besoin de ces entreprises pour répondre aux besoins des consommateurs.  

Le secteur du luxe et les entreprises technologiques

Il est indéniable que le secteur de la technologie et du luxe sont bien impactés par la crise, et surtout par les difficultés de l’économie chinoise. Si les cours de leurs actions ont bien longé de 20% depuis le début de l’année, n’est-il pas le bon moment pour en avoir certains en portefeuille ?

Ces entreprises continuent de verser des dividendes à leurs actionnaires. De plus, elles sont capables de rebondir en augmentant le prix et maintenir une marge élevée. Elles peuvent s’afficher une belle performance dans les années à venir.

Les bourses s’annoncent compliquées en 2022. Cependant, c’est peut-être une opportunité à saisir et se construire un portefeuille pour les années à venir.

Read Full Article


De plus en plus de Français, insatisfaits des services de leur banque traditionnelle, sont tentés par l’aventure d’une banque en ligne. Toutefois, malgré les nombreux mérites de cette option, est-ce vraiment la meilleure solution ? Pour le savoir, retrouvez ici, un comparatif entre les banques en ligne et les banques traditionnelles qui vous permettra de
faire un choix avisé.

Du point de vue de la sécurité

Lorsqu’il est question de placer ses avoirs, la sécurité est le premier aspect dont il faut tenir compte. Et puisque la banque traditionnelle offre une sécurité maximale, les clients veulent aussi savoir ce qu’il en est pour la banque en ligne.

Eh bien, cette dernière est tout autant bien assurée et répond aux mêmes réglementations que la banque classique. Il est peu probable que votre compte bancaire sur Internet soit piraté et les rares cas qui surviennent sont dus à la négligence des clients.

Du point de vue de la flexibilité

En ce qui concerne la flexibilité, les banques en ligne brandissent de nombreux arguments. En premier lieu, il y a le fait qu’elles sont dématérialisées. Ainsi, elles satisfont entièrement au besoin d’autonomie de la plupart des clients.

Ces derniers n’ont pas besoin de se déplacer ou de consacrer un certain temps dans leur planning pour se rendre à la banque. De plus, ils n’auront aucun souci à se faire puisque les problèmes des fermetures d’agence proches de chez eux sont ainsi bannis.

Ensuite, il y a le fait que les banques en ligne proposent de très petits tarifs comparativement aux néo-banques. Cela est dû au fait que tout est dématérialisé à leur niveau. Ainsi, ils ne supportent pas les charges d’un réseau d’agences coûteux et d’un grand nombre de personnels.

Cela rejaillit directement sur les coûts appliqués qui semblent vraiment attractifs pour le consommateur.

banque en ligne
services de banque en ligne

Les produits et services de la banque en ligne

En ce qui concerne les produits et services, il n’y a presque pas de différence entre ces deux types de banques. Dans une banque en ligne, vous trouverez aussi bien :
● Les comptes épargne ;
● Les comptes courant ;

● Les opérations classiques ;
● Les placements financiers, etc.

En outre, alors que les banques physiques sont les plus ouvertes aux crédits immobiliers, les banques en ligne se démarquent par une efficience en ce qui concerne les outils technologiques.

Du point de vue des contacts et conseillers clientèle

Contrairement à la banque physique, la banque en ligne ne dédie pas un conseiller à chaque client. C’est vraiment dommage puisque le client ne peut pas garder un contact régulier avec le même conseiller.

Et pour compenser cela, les banques en ligne proposent des horaires de sollicitations larges et des équipes de conseillers spécialisés pour des réponses plus précises. Une solution qui est toutefois imparfaite avec des clients qui n’arrêtent pas de se plaindre.

En somme, la banque physique et la banque en ligne se rejoignent sur de nombreux points. Ce qui fait le plus pencher les clients vers les banques en ligne, ce sont les questions des tarifs et de l’autonomie. Toutefois, vous ne devriez pas quitter la banque traditionnelle si :
Vous avez du mal à vous adapter au numérique ;
● Vous envisagez de faire un crédit immobilier ;
● Vous tenez à garder un conseiller clientèle dédié
.

Read Full Article

Par héritage, ou à force de travail et d’économies, vous avez amassé une certaine somme.
Vous disposez désormais d’une capacité d’emprunt et/ou d’épargne significative… Il est
temps de penser à trouver les meilleurs leviers afin de sécuriser et de faire grimper
votre patrimoine. Et pour ne pas vous sentir dépassé ou risquer de tourner à perte, vous
avez besoin de faire gérer votre patrimoine par des spécialistes.

Quels professionnels pour la gestion de son patrimoine ?

Plusieurs profils de professionnels disposent des compétences nécessaires pour vous aider
à bien gérer et à optimiser votre patrimoine.

Le banquier

Par tradition familiale, par habitude, par mimétisme social ou simplement parce qu’ils sont la
plupart du temps, clients d’une banque, de nombreuses personnes cherchant un expert pour
gérer leur patrimoine
s’adressent aux banquiers. Puisqu’il gère bien les comptes, pourquoi
ne pas leur confier aussi les économies ? Vous pourriez alors investir dans l’un des produits
promus par la banque.

L’assureur

Tout le monde sait que l’assurance permet de faire assurer ses biens. Toutefois, cette
institution propose également des placements, ce qui pourrait être tentant si vous cherchez
à fructifier votre capital. Les placements que l’assureur propose sont comme pour le
banquier, liés exclusivement à sa compagnie.

Le Conseiller en Gestion de Patrimoine

Les CGP ont coutume de se nommer : « médecins de famille du patrimoine familial ».
Dans un premier temps, ils établissent une relation de confiance avec le client afin que ce
dernier leur expose ses projets ainsi que sa vie professionnelle et personnelle. Ainsi, le CGP
pourra établir un diagnostic et lui donner des conseils.

Si le client le désire, le professionnel pourra l’aider sur le long terme à gérer son
patrimoine. L’accompagnement peut même se faire sur plusieurs générations si le but du
client est d’optimiser une succession familiale.

Les hommes de droit

Pour bien gérer leurs patrimoines et éviter toute mauvaise action, certaines personnes
choisissent de se faire aider par des notaires, des avocats, des fiscalistes et bien
d’autres.

A qui s’adresser pour gérer son patrimoine?

Lequel choisir ?

Un banquier n’est pas le plus recommandable pour bien gérer votre patrimoine. Et cela
pour plusieurs motifs.

Le tout premier, c’est qu’il ne restera pas indéfiniment à ce poste. Ainsi, vous risquez de changer très souvent d’interlocuteur, ce qui n’est pas pratique.

Ensuite, il faut savoir que le conseiller bancaire sera beaucoup plus guidé par les objectifs
de la banque que par les vôtres.

Enfin, le banquier ne vous proposera que des produits promus par son établissement ce qui vous rend le choix restreint.

L’assureur aussi n’est pas forcément la bonne option pour optimiser la gestion de son
patrimoine
. La première raison qui justifie cela, c’est qu’il est spécialisé en assurance et pas
autant en placement. La deuxième raison, c’est que le choix des solutions sera très limité à
son niveau.
​​
Ainsi, la meilleure alternative lorsque vous recherchez une personne capable de bien gérer
votre patrimoine, c’est de recourir à un CGP. Car bien sûr, les hommes de droit ne sont
pas des spécialistes. A priori, ils peuvent vous donner des conseils sur des actions
financières à éviter.

Un conseiller en gestion des patrimoines vous sera d’une aide précieuse dans de
nombreuses situations telles que :
● Le choix d’un placement ;
● La préparation de la succession ;
● Un changement de situation personnelle ou financière ;
● Une expatriation…​​

Read Full Article

Tous les moyens sont bons pour améliorer le pouvoir d’achat des Français. Parmi de nombreuses mesures gouvernementales, le MaPrimeRénov’ a connu un grand succès en 2021, en enregistrant plus de 640 000 primes accordées. C’est 4 fois plus important qu’en 2020.

D’après le communiqué de presse, publiée ce mercredi 26 janvier par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), il s’agit d’un grand succès depuis la mise en place de ce dispositif. Cette aide réservée aux ménages, représente 2.06 milliards d’euros. 

Qui peut bénéficier de cette aide MaPrimeRénov ?

Pour rappel, ce dispositif a été mis en place le 1er janvier 2020. A son lancement, MaPrimeRenov était réservée aux foyers ayant des revenus modestes et qui possèdent un logement construit depuis plus de 2 ans.

Un élargissement des règles d’éligibilité a été proposé au cours d’année 2021. Désormais, tous les ménages ont droit à cette aide, quels que soient leurs revenus. Cela explique en grande partie le résultat exceptionnel enregistré en 2021.

Cette prime est proposée à tous les ménages, propriétaire et copropriétaires, occupant ou bailleur, qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation dans leur logement, en vue d’améliorer la performance énergétique. Cependant, 2 conditions s’imposent

  • Le devis de travaux doit être signé depuis le 1er octobre 2020
  • Et le propriétaire bailleur bénéficiant de cette prime, doit s’engager à continuer de louer le bien et à ne pas augmenter le loyer.
Prime Rénovation maison
Travaux de rénovation maison

Quel est le montant de la prime de rénovation ?

Le calcul se fait en fonction du niveau de revenus du foyer et du gain énergétique obtenu grâce aux travaux.

On distingue donc 4 profils :

  • MaPrimeRénov’ bleu est pour les ménages les plus modestes. La somme peut s’élever jusqu’à 10 000€ pour l’installation d’une chaudière à granulé ou d’une pompe à chaleur.
  • Ma Prime Rénov’ Jaune : la somme peut aller jusqu’à 8000€ pour l’installation d’une chaudière à granulés ou une pompe à chaleur
  • MaPrimeRénov’ Violet : la somme peut atteindre 4000€, pour l’installation d’une chaudière à granulés, pompe à chaleur ou chauffage solaire, ou 7000€ pour une rénovation globale.
  • Ma Prime Rénov’ Rose : la somme peut atteindre 3500€, pour les foyers aisés qui souhaitent réaliser les travaux de rénovation globale.

Pour connaitre le montant d’aide auquel vous avez droit, le gouvernement met à disposition le simulateur Simul’Aides.

Les demandeurs ne peuvent recevoir la prime qu’après la réalisation des travaux. Cependant, on peut demander le versement d’une avance pour payer un acompte de travaux.

Bon à savoir : la prime est identique pour tous les propriétaires, occupants ou bailleurs. Néanmoins, les bailleurs peuvent bénéficier la même somme jusqu’à 3 logements en location.

Comment obtenir la prime Rénov ?

Pour en bénéficier, il faut déposer son dossier de demande, avec les pièces justificatives, sur le site du gouvernement dédié, maprimerenov.gouv.fr. C’est l’Anah qui s’occupe d’examiner le dossier et verser la prime.

Read Full Article

L’une des étapes cruciales de la création d’entreprise est celle du choix du statut juridique de votre société. La forme juridique que vous choisirez est fonction des objectifs de votre entreprise. Lorsque vous décidez de créer une SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle), ses statuts doivent être rédigés avec soin. Découvrez dans cet article les détails concernant les statuts de la SASU.

Comment rédiger les statuts d’une SASU ?

L’une des premières étapes à franchir est la rédaction des statuts de votre société. Dans ce cas, il est nécessaire de savoir qui peut rédiger les statuts de la SASU. Sous quelle forme sont-ils publiés ? Quelles sont les informations obligatoires à renseigner dans la rédaction des statuts de la SASU ? Notez que pour savoir en détail comment créer une SASU, vous pouvez consulter les plateformes spécialisées en gestion d’entreprise. Vous pourrez bénéficier de conseils d’experts et effectuer de nombreuses démarches en ligne.

Sous quelle forme sont rédigés les statuts de la SASU ?

Ces statuts ont l’obligation d’être établis par écrit. Il y a donc deux possibilités qui se présentent : un acte sous signature privé ou un acte notarié. L’acte notarié est obligatoire en cas d’apport d’un bien immobilier. L’acte sous signature privé est un acte juridique rédigé par les parties à l’acte ou par un tiers, à condition qu’il n’agisse pas en tant qu’officier public.

Qui rédige les statuts d’une SASU ?

Ici, il existe deux possibilités : soit les statuts sont rédigés par le fondateur de la société soit vous pourrez solliciter les services d’un professionnel. Vous pouvez demander l’aide d’un avocat, un notaire ou exceptionnellement, un expert-comptable qui sera en charge des comptes de votre entreprise.

SASU, rédiger les statuts

Quelles sont les mentions obligatoires dans les statuts d’une SASU ?

Dans les statuts d’une SASU, un certain nombre d’informations sont obligatoires. Il est impératif d’y mettre l’identité de l’associé unique. Qu’il s’agisse d’une personne morale ou physique. La forme juridique de l’entreprise doit aussi être mentionnée. Par ailleurs, vous devez mentionner la dénomination sociale de l’entreprise, son objet social, le montant du capital social et les apports. La loi n’impose aucun minimum, mais une SASU doit obligatoirement avoir un capital social. Ce capital peut être fixe ou variable. En ce qui concerne les apports, il faut prendre en compte les apports en numéraire et les apports en nature.

Il est aussi essentiel de mentionner la forme des actions. Ensuite, l’identité du dirigeant doit figurer ainsi que les formes et les conditions en lien avec les décisions prises par l’associé unique. Il est obligatoire pour une SASU d’avoir un président. Ce poste peut être occupé par l’associé unique de l’entreprise. C’est une personne physique ou morale nommée au poste, dès la création de l’entreprise pour une durée déterminée.

Si nécessaire, vous pourrez ajouter des informations telles que :

  • les modalités de souscription d’actions en industrie,
  • la clause de variabilité du capital social,
  • le type d’avantage dont bénéficie l’associé unique,
  • l’identité des premiers commissaires aux comptes.

Bien qu’elle ne figure pas parmi les informations obligatoires, il est recommandé d’inscrire la date d’ouverture et de clôture de l’exercice. Il est également important de mentionner dans les statuts que la société à l’intention d’accepter d’autres associés. Cela permet de faciliter le changement de statut de celle-ci le moment venu.

Read Full Article

Comme son nom l’indique, la société civile immobilière est une entreprise dont le but principal est de gérer un ou plusieurs biens immobiliers. Pouvant être composé par les membres d’une même famille, il s’agit d’une structure qui, en raison de ses nombreux avantages, a de quoi séduire. Cependant, pour sa mise en place, vous devez suivre plusieurs étapes, dont celle de l’immatriculation.

Les pièces à fournir pour la constitution du dossier l’immatriculation de la SCI

Pour l’immatriculation de votre SCI, vous devez être en mesure de fournir un certain nombre de documents et pièces justificatives. Que votre SCI soit familiale ou non, les éléments qui entrent dans la constitution du dossier restent les mêmes. Votre dossier doit donc comporter :

  • une copie originale des statuts de votre société : la présence de cette pièce dans votre dossier est capitale. La copie doit être datée et signée par le/les administrateur(s) ou un mandataire. Pour ceux qui souhaitent savoir comment créer une Société Civile Immobilière, gardez en tête que la rédaction des statuts est l’une des étapes cruciales de la mise en place d’une SCI,
  • un formulaire M0 : plus connus sous l’appellation de formulaire Cerfa 139558*01, le formulaire M0 vous permettra de faire la déclaration de la constitution de votre Société Civile Immobilière. Il doit obligatoirement être complété et paraphé par le/les dirigeant(s) de la SCI,
  • une attestation de parution dans le journal d’annonces légales : l’une des conditions préalables à l’immatriculation d’une SCI est la diffusion de l’avis de création dans un JAL (journal d’annonces légales). En remplissant cette condition, vous recevez une attestation de parution. C’est ce dernier que vous devez intégrer à votre dossier d’immatriculation,
  • un justificatif d’identité de l’administrateur de la SCI : si la gestion de la société est confiée à une personne physique, celle-ci doit fournir une attestation de filiation, une copie conforme de sa carte d’identité et une déclaration originale de non-condamnation judiciaire. Dans le cas où l’administrateur serait une personne morale, vous devez fournir un extrait Kbis de moins de 3 mois ou un document démontrant l’existence juridique de la structure. Si le gérant n’est pas nommé dans les statuts, vous devez aussi fournir une copie de son acte de nomination,
  • un pouvoir de l’administrateur : le gérant de la SCI doit fournir un pouvoir s’il n’avait pas signé les statuts ou le formulaire M0,
  • un justificatif d’occupation des locaux : c’est une pièce qui doit prouver l’occupation régulière du lieu où votre SCI a été établie. Vous pouvez vous servir d’un contrat de bail, d’une facture d’eau, d’électricité ou de téléphone, etc.

sci immatriculation société

À ces différentes pièces, vous devez ajouter les justificatifs des associées de la Société Civile Immobilière. En dehors des gérants, les personnes physiques associées doivent simplement fournir une copie conforme de carte d’identité. Pour les associés qui sont des personnes morales, il faut un extrait Kbis de moins de 3 mois.

Le délai d’immatriculation de la SCI

Après avoir constitué votre dossier, vous devez le transmettre au CFE compétent ou au greffe du tribunal de commerce. Toutefois, avec l’expansion du digital, vous avez la possibilité de procéder à l’immatriculation de votre SCI en ligne. Quoi qu’il en soit, le délai d’enregistrement de ce type de société dépend grandement de la réactivité du greffe du tribunal de commerce. Dans la norme, il faut patienter entre 3 et 6 jours pour que la Société Civile Immobilière soit immatriculée.

Read Full Article

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel n’est pas liée à une fonction ou un secteur d’activité en particulier. N’importe quelle entreprise peut ouvrir un compte pro dans le cadre de ses activités. De plus, différentes offres sont proposées par les banques pour répondre aux besoins des clients. Pour ce qui est des entreprises individuelles, certains se demandent encore si l’idée d’ouvrir un compte pro est nécessaire.

Le compte pro : de quoi s’agit-il ?

Le compte pro ou compte bancaire professionnel n’a pas vraiment une définition précise. En général, ce terme désigne un compte ouvert dans une banque au nom d’une entreprise qui peut s’en servir pour mener ses activités. Pour procéder à l’ouverture d’un compte bancaire sans grande difficulté, il existe des plateformes d’aides sur lesquelles vous pouvez vous renseigner sur la procédure à suivre.

À travers ces sites spécialisés, vous pouvez également solliciter les conseils et l’expertise de professionnels qualifiés. Un compte pro est comparable à un compte courant qui est exclusivement créé pour effectuer les transactions professionnelles. D’une part, cela permet de séparer les opérations bancaires personnelles de celles professionnelles. D’autre part, cela permet à l’entrepreneur de dissocier son patrimoine personnel du patrimoine professionnel de sa société. Après la création du compte, celui-ci reste opérationnel tant que l’entreprise existe.

ouverture compte professionnel

Ouverture d’un compte pro : quels avantages pour une entreprise individuelle ?

Un compte pro que l’on ouvre au nom d’une entreprise individuelle offrira de nombreux avantages à l’entreprise en question. Tout d’abord, il faut noter qu’avec un compte professionnel, le chef d’entreprise a beaucoup plus de facilité à justifier toutes ces opérations bancaires. Chaque opération réalisée par l’entreprise dans le cadre de ces activités est en effet enregistrée avec une bonne traçabilité.

Le compte pro vous permet également de tenir une comptabilité simple et très explicite. Seules les transactions professionnelles sont mises en valeur. Vous évitez ainsi de vous embrouiller et de vous perdre lorsque certaines preuves comptables vous seront demandées. Lorsque l’administration fiscale vous réclamera par exemple des informations données, vous saurez quoi leur fournir de façon précise, que cela soit d’ordre professionnel ou personnel. Outre cet aspect, l’utilisation d’un compte pro aide également le gérant de l’entreprise à assurer une meilleure gestion de ces tâches quotidiennes. De plus, il n’aura pas de difficulté à suivre le recouvrement de chaque créance. Ce qui lui permettra de contrôler plus efficacement sa trésorerie.

Pour finir, l’entreprise bénéficiera de plusieurs services tels que la gestion des effets de commerce et les découverts majeurs qui sont accordés aux professionnels. Même si la création d’un compte pro n’est pas obligatoire pour une entreprise individuelle (EIRL, EI, autoentreprise…), vous avez donc tout intérêt à le faire.

Comment ouvrir un compte pro ?

Lorsque vous émettez le souhait de créer un compte pro pour votre entreprise, vous devez pouvoir rassembler quelques documents importants. Il s’agit d’abord de votre passeport/CNI ou de la personne qui a le plein pouvoir de faire des opérations avec le compte qui sera créé. Présentez ensuite un projet de statuts si vous êtes en train de créer la société. Pour une entreprise qui exerce ses activités dans un local professionnel, elle doit apporter un document (le bail commercial par exemple) qui prouve qu’elle a le droit d’exploiter le lieu.

Read Full Article

La protection de votre domicile est importante, c’est pour cela que l’assurance habitation est obligatoire dans beaucoup de cas. L’assurance habitation couvre votre demeure et votre mobilier, mais aussi les catastrophes naturelles qui sont parfois inévitables.

Chaque compagnie d’assurance peut vous offrir des services différents, afin de pallier aux imprévus, comme c’est le cas pour les vols, les incendies, mais aussi des bris de glace etc.

L’assureur vase charger de réparer tous les dégâts. C’est un contrat qui est conclu pour un an.

Mais quelle est la meilleure assurance habitation, et comment trouver les avis la concernant?

Qu’est-ce qu’un assurance habitation ?

Cette assurance sert à indemniser les habitants d’un logement lors d’un sinistre. Les dédommagements sont une indemnisation financière qui est à hauteur du préjudice qui aurait été subi. L’assuré pourra être indemnisé personnellement pour les dommages (qu’ils soient corporels ou matériels) qui auront été constatés. Tout cela en fonction des garanties qui auront été souscrites.

Il faut savoir que le minimum légal est obligatoire pour certains locataires, et ne demande en fait que la garantie de la responsabilité civile, afin d’indemniser de manière automatique les autres victimes tierces d’un sinistre. On pourra citer comme exemple des voisins qui auraient été touchés par des dégâts provoquant une fuite d’eau chez la personne assurée, ou un incendie qui se serait propagé.

La compagnie d’assurance va couvrir le logement de la personne assurée, mais aussi la personne physique qui est assurée ainsi que les personnes tierces et leur domicile. Cela dans le cadre des risques qui auront été présentés dans l’occupation d’une demeure ou appartement.

Il est à noter que toutes les garanties qui auraient été créées seront appliquées afin de répondre à plusieurs sortes de sinistres qui vont supposer d’importants dégâts mais qui ne pourront pas être supportables financièrement par la personne assurée.

Qui sont les personnes qui peuvent souscrire à une assurance habitation ?

Toute personne qui est locataire a l’obligation de souscrire à une assurance habitation. Cependant cela ne va concerner que les logements vides et qui ne sont pas meublés

Le minimum légal doit au moins pouvoir dédommager toutes les tierces personnes qui pourraient être touchées par des dégâts qui se seraient déclarés dans la demeure de la personne assurée et titulaire du contrat d’assurance habitation.

Lorsque le contrat sera conclu entre les deux personnes concernées, à savoir le bailleur et le locataire ce dernier devra lui remettre une attestation d’assurance habitation.

Notons que tous les propriétaires qui sont occupants ou bien non-occupants, qui ont un logement situé en copropriété doivent assurer leur habitation, et cela toujours suivant le minimum légal en ce qui concerne la garantie de responsabilité civile.

Cependant, le propriétaire d’une maison en est exempté à ses risques et périls. Ce qui va induire que seul le propriétaire sera tenu responsable pour tous les dégâts qui auraient été causés aux voisins, et donc tous les travaux seront à sa charge.

D’autres personnes devront aussi souscrire à une assurance habitation comme :

  • Le locataire d’un logement vide ;
  • Le locataire d’un logement meublé ;
  • Mais aussi le propriétaire occupant et le copropriétaire ;
  • Les locataires qui sont à titre gratuit et également les locataires saisonniers.

Et enfin les locataires qui louent un logement de fonction.

Certains sont tenus de souscrire à une assurance habitation obligatoire, d’autres non.

Quelle est la meilleure assurance habitation ?

En ce qui concerne la meilleure assurance habitation, cela dépendra de beaucoup de critères.

Les critères de sélection de la meilleure assurance se basent sur le prix, le niveau de garantie, mais aussi le montant et le délai de remboursement, ainsi que le montant des franchises entre autres. Cependant rien ne vous empêche de vous rendre sur un simulateur d’assurance habitation en ligne ou sur un site de comparateur de cette assurance.

En première position, sur une sélection de 3 compagnies nous trouvons :

  • Groupe Covéa ;
  • Ensuite Groupama ;
  • Et enfin Crédit Agricole Assurances.

Les avis jouent aussi un grand rôle pour sélectionner les meilleures assurances habitations.

Comment peut-on trouver des avis sur la meilleure assurance habitation ?

Plusieurs sites offrent des avis d’experts et d’assurés en ce qui concerne la meilleure assurance habitation.

Donc pour trouver des avis, il faudra vous connecter sur ces sites :

  • Réassurez-moi ;
  • Selectra ;
  • Opinion-assurances ;
  • Index-habitation ;
  • Assurland ;
  • JeChange ;
  • Et aussi le lynx.

D’autres plateformes existent, mais nous vous avons proposé les plus connues et les plus fiables. Vous pourrez donc les prendre en compte et comparer sans vous presser.

Read Full Article

Si vous cherchez un appartement et que vous n’avez pas trouvé, vous avez sûrement besoin d’un toit le temps de trouver. Un logement meublé où vous aurez seulement à poser vos valises. Cependant, il faut savoir qu’il faut assurer ce genre de logement. Donc si vous êtes étudiants, ou que vous ne vous y connaissez pas en tout ce qui est assurance et procédures administratives, cet article va répondre à toutes ces questions. Comment souscrire à une assurance habitation meublée ? Est-ce que l’assurance habitation est obligatoire pour les locations meublées ?

Un bien meublé, qu’est-ce que c’est ?

De son nom, un bien meublé est un logement qui contient un nombre d’éléments essentiels pour y vivre tous les jours. Tout ce qui est électroménager ( fours, micro-onde, frigo … ), ainsi que tout ce qui est nécessaire pour vivre. Le but de ce type de logement est qu’un individu puisse s’installer directement, sans acheter de meuble ou quoi que ce soit, car tout s’y trouve.

Maintenant, en ce qui concerne la souscription à un contrat d’assurance habitation. Lorsqu’il s’agit d’un logement meublé, elle n’est obligatoire que si la durée de résidence dépasse les 8 mois par an. C’est-à-dire, que si l’assuré l’utilise comme résidence principale, et qu’en location. En dessous de cette période de 8 mois, souscrire à une assurance habitation meublée n’est pas obligatoire, mais fortement conseillée pour pouvoir bénéficier d’une couverture sur quelques dégâts qui peuvent avoir lieu. Comme par exemple les dégâts d’eaux.

Choisir une assurance habitation meublée, comment faire ?

Si légalement souscrire une assurance habitation pour les biens meublés n’est pas une obligation, les propriétaires de logement peuvent effectivement en faire une condition afin d’accepter de vous louer leur appartement. Il faut aussi savoir que c’est son droit de savoir si vous êtes assurés chaque année. En cas contraire, il peut mettre immédiatement fin à votre bail de location.

Et comme nous l’avons mentionné précédemment, souscrire à une assurance habitation meublée, peut vous faire gagner de l’argent en cas d’accident ou de sinistres.

Dans ce cas, le type d’assurance conseillé est la couverture multirisque. Ce type d’assurance offre cinq garanties basiques :

  • Une garantie incendie ;
  • Une garantie bris de glace ;
  • Une garantie pour les dégâts des eaux ;
  • Une garantie pour les vols et le vandalisme ;
  • Une garantie pour les catastrophes naturelles.

Selon votre choix, d’autres garanties supplémentaires peuvent venir s’ajouter à cette liste, afin de couvrir un maximum de dommages et d’accidents. Ça va dépendre de vos besoins et de votre budget.

Trouver une assurance habitation meublée

Si vous cherchez une assurance habitation meublée, la solution la plus facile qui s’offre à vous est d’utiliser des comparateurs d’offres d’assurances en ligne. Cela vous permet de bénéficier d’une vue globale des offres et des tarifs qui existent selon vos besoins. Vous n’aurez pas besoin de chercher dans chaque site par vous-même, en entrant à chaque fois toutes les informations qui vous concernent. Passez par un seul site de comparaison, et choisissez l’offre qui vous correspond selon les éléments suivants :

  • Le coût des franchises ;
  • Le mode d’indemnisation ;
  • La valeur de votre logement ;
  • La participation annuelle ou mensuelle proposée ;
  • Le type de protection offert ;
  • Les garanties proposées.

Une fois que vous avez étudié tous ces paramètres et toutes ces informations, vous pouvez choisir l’offre qui vous correspond le plus. Et ça, c’est sans faire un grand effort. En plus, c’est gratuit. Il ne vous reste plus qu’à contacter votre agence d’assurance pour souscrire un contrat d’assurance habitation meublée.

Pour ce qui est des propriétaires de logements meublés, il n’est pas obligatoire d’avoir une assurance habitation. Mais en souscrivant leurs biens à certains types d’assurances, ils peuvent effectivement bénéficier de nombreux avantages, et de plusieurs couvertures. Il est en tout cas conseillé d’avoir au moins une assurance d’une garantie responsabilité civile, afin de bénéficier d’une couverture des dégâts que vous pouvez provoquer.

Pour conclure, il est donc préférable d’avoir une assurance habitation meublée, que vous soyez locataire ou propriétaire, dans les deux cas c’est en votre faveur. Cependant, le moyen le plus facile de trouver une agence d’assurance, est d’utiliser les comparateurs d’assurance en ligne. Suivez les conseils cités en haut, et vous pourrez couvrir votre habitation en quelques minutes seulement.

Read Full Article

Les punaises de lit sont sans doute l’un des problèmes les plus désagréables que vous pouvez rencontrer dans votre maison. En effet, ces petites créatures peuvent vous causer plusieurs dégâts au niveau sanitaire et vous empêche d’avoir un bon sommeil. Sachant que les différents traitements chimiques et naturels ne sont pas très efficaces pour éliminer ces nuisibles, la meilleure solution est de faire appel à un professionnel. Cependant, le prix de ce genre d’intervention est très élevé. Pour cela, il sera très favorable d’inclure une couverture contre les punaises de lit dans votre assurance habitation. Alors, est-il possible de souscrire à une assurance habitation contre les punaises de lit ?

Pourquoi souscrire à une assurance habitation contre les punaises de lit ?

Les punaises de lit sont des créatures minuscules qui peuvent vous causer des problèmes énormes. Ces petites bestioles peuvent porter plusieurs maladies et infecter toute votre maison, car elles ont un processus de reproduction extrêmement rapide. En plus de ça, vous n’allez jamais pouvoir dormir à l’aise en sachant que votre lit est rempli de punaises.

La plupart des gens qui rencontrent ces problèmes optent pour l’utilisation des produits d’extermination qui sont présents en abondance sur le marché. Cependant, la majorité de ces produits sont inefficaces contre les punaises de lit. Ils servent simplement à retarder la propagation des nuisibles dans la maison. Ainsi, la seule solution qui peut vous aider est l’intervention d’un prestataire spécialisé dans l’extermination des nuisibles. Ce professionnel possède tous les outils et le savoir-faire nécessaire pour éliminer les punaises de lit présentes dans votre maison.

S’il y a bien un problème c’est que cette intervention n’est pas gratuite. Elle peut vous coûter une grande somme d’argent. Avoir une couverture contre ce genre de nuisibles est donc une très bonne idée pour assurer la protection de votre maison de façon définitive.

Existe-t-il une assurance habitation qui couvre les punaises de lit ?

L’assurance habitation est donc le meilleur moyen pour couvrir les frais d’une intervention d’un prestataire pour l’extermination des punaises de lit. Malheureusement, il n’existe pas une formule d’assurance habitation qui couvre les frais générés par l’élimination des ces nuisibles. Ce qui veut dire que si vous avez ce genre de problèmes chez-vous, vous serez obligé à prendre en charge tous les frais d’extermination que ce soit pour une intervention ou pour les produits chimiques.

En effet, les assurances habitation prennent en charge les sinistres causés par des accidents identifiables comme les incendies, les dégâts des eaux et le cambriolage. Ce qui veut dire que même si vous optez pour une formule multirisque, vous n’allez quand même pas être couvert contre les punaises de lit. Ceci est dû au fait que ce genre de nuisible est très difficile à identifier. Du coup, les dégâts qu’ils peuvent causer ne peuvent pas être quantifiés. C’est pour cette raison que les agences d’assurance refusent de couvrir les punaises de lit.

Cependant, il existe une solution. Vous pouvez bénéficier d’une couverture contre les punaises de lit sous la forme d’une extension de garantie. Ce qui signifie que vous avez la possibilité d’ajouter cette option en la joignant à une autre garantie.

Mais il faut noter que si vous optez pour cette solution, votre cotisation va augmenter de façon significative. Donc, il est nécessaire de bien réfléchir à ce choix.

Ne faites pas cette démarche que si vous êtes sûr que votre maison contient des punaises de lit ou si vous vivez dans une zone qui offre des conditions favorables à la reproduction de ces nuisibles.

Comment trouver une assurance habitation qui couvre les punaises de lit ?

Puisque la majorité des assureurs ne couvrent pas ce genre de sinistres, il est nécessaire de faire une recherche approfondie sur internet.

Vous pouvez aussi contacter différentes agences d’assurance pour vous renseigner sur la disponibilité d’une telle couverture. Mais attention, en cherchant une assurance habitation qui couvre les punaises de lit, vous ne devez pas négliger les autres paramètres importants comme :

  • le nombre et la nature des garanties,
  • le montant des indemnisations,
  • le taux de franchises,
  • la situation d’exclusion,
  • les délais de remboursement,
  • les tarifs des cotisations.

Pour conclure, a majorité des assureurs ne préposent pas des formules d’assurance habitation qui couvrent les dégâts causés par les punaises de lit. Néanmoins, cela ne vous empêche pas d’ajouter ce genre de couverture sous forme d’extension de garantie. Avant de faire ce choix, vous devez bien étudier l’impact de l’ajout de cette option sur votre cotisation annuelle.

Read Full Article

Ce n’est pas un secret que Bank of America a été fortement investie dans l’espace des crypto-monnaies. La banque vient de publier un rapport détaillant comment elle voit les actifs numériques former leur propre classe d’actifs, et le bitcoin est l’une des nombreuses crypto-monnaies qu’elle examine de près pour des investissements ou des acquisitions potentiels !

221 millions d’utilisateurs échangent une cryptomonnaie ou utilisent une application basée sur la blockchain

Le monde de la monnaie numérique et de la technologie blockchain devient chaque jour plus populaire. Un nouveau rapport d’une institution financière estime que 221 millions d’utilisateurs échangent des pièces de monnaie chaque mois. Tandis que le financement par capital-risque lié à ces actifs a atteint 17 milliards de dollars au cours du seul premier semestre 2021. Cette croissance peut être due en grande partie au fait que les entreprises ont commencé à investir leur temps dans le développement d’applications plutôt que de se concentrer uniquement sur le minage de bitcoins ou la mise en place d’autres besoins d’infrastructure autour des cryptocurrencies comme Ethereum Classic (ETC). En outre, les fusions et acquisitions ont augmenté de façon spectaculaire par rapport aux chiffres stupéfiants de l’année dernière. Le chiffre s’est élevé à 4,2 milliards contre 800 millions pour 2020.  

15 cryptomonnaies potentiel à investir

La Bank of America a identifié 15 crypto-monnaies qui, selon elle, ne sont pas connues. Mais, elles pourraient constituer des investissements potentiels. Elles sont sélectionnées en fonction de leurs applications techniques et de l’intérêt des développeurs. Ces monnaies devront répondre à certains critères pour être qualifiées d’altcoin.

Tout d’abord, la crypto-monnaie ne doit pas figurer parmi les quinze monnaies numériques les plus précieuses. Ensuite, elle ne peut pas non plus remplir une fonction stable comme le fait l’or en offrant aux investisseurs une stabilité des prix 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 (le bitcoin étant tout simplement trop volatile). Enfin, Pour figurer sur cette liste, votre jeton doit avoir quelque chose d’unique, comme sa fonction d’anonymat ou son utilisation spécialisée – ce qui le distingue de toutes les autres crypto-monnaies !

Tezos 

Tezos a été la première altcoin cotée par la Bank of America. Il fonctionne sur un réseau blockchain de type proof-of-stake, conçu pour les transactions entre pairs et hébergeant des contrats intelligents.

The graph

La prochaine entreprise à rejoindre la liste est Bank of America. Le langage de programmation GraphQL a été développé pour la première fois par Facebook en 2015, et fonctionne désormais sur presque tous les sites de médias sociaux que vous visitez !

IOTA 

IOTA est un nouveau type de crypto-monnaie révolutionnaire qui n’utilise pas de frais de transaction pour atteindre un consensus. Au lieu de cela, elle s’appuie sur un concept théorique connu sous le nom de « tangle ».

EOS 

Le réseau EOSIO est une plateforme de contrats intelligents basée sur la blockchain que les développeurs peuvent utiliser pour créer des applications décentralisées (DApps). Le jeton natif de cet écosystème, EOST ou « EOS Token », a une capitalisation boursière actuellement évaluée à moins de 5 milliards USD et permet aux utilisateurs d’accéder à toutes ses fonctionnalités.

Ethereum Classic 

C’est une nouvelle monnaie numérique qui a été créée à la suite d’un hard fork d’Ethereum. La valeur marchande de cette pièce est actuellement d’environ 8 milliards de dollars (6,9 milliards d’euros). Contrairement à l’éther, les détenteurs d’ETC bénéficient de l’offre plafonnée. Ils peuvent l’utiliser pour payer les frais de gaz ou même transférer d’une adresse/personne à une autre.

Neo

Neo est également sur la liste de Bank of America ! Elle vient d’annoncer la mise à niveau de sa blockchain N3, qui apportera  » l’évolution la plus significative  » à ce jour. Elle a également été mis à niveau avec de nouvelles fonctionnalités et des performances améliorées pour des contrats plus intelligents contre le piratage ou la fraude.

NEAR 

Le protocole NEAR est une plateforme open-source qui aspire à la neutralité climatique. Il s’est classé quatrième sur la liste des petites altcoins de la banque, ce qui suggère qu’il a un grand potentiel de croissance dans les années à venir !

XLM 

La banque a également retenu XLM, qui est un jeton natif du réseau Stellar. Ils l’ont évalué à 8 milliards de dollars (6,9 milliards d’euros). L’équipe a déclaré que cette crypto-monnaie a de faibles frais de transaction et peut fournir un accès financier dans les pays du tiers monde où les banques ne sont pas des options viables en raison de coûts élevés ou d’une mauvaise infrastructure

XMR et Monero

XMR est la crypto-monnaie privée peu connue qui fonctionne sur la blockchain Monero. Elle figure également dans la liste des crypto-monnaies de JP Morgan. Elle a été critiquée pour une possible utilisation illicite. La raison est qu’elle peut aider à cacher les transactions à la vue en les rendant anonymes. Cela expose la vie privée des utilisateurs mais pose aussi quelques soucis quant à sa fonctionnalité !

Cosmo 

Le dernier engouement dans le monde des crypto-monnaies a de quoi faire bondir les utilisateurs. Michael van de Poppe a récemment vanté les mérites de Cosmos, qu’il a comparé à Solana (un de ses projets). La plateforme blockchain Waves, dotée d’applications, figure également dans la liste d’Alkesh Shah. DeFi Fantom, avec son produit open source de finance décentralisée, n’est pas en reste non plus ! Une pièce à connaître, si vous êtes à la recherche d’une opportunité, est Tron. Bien qu’elle n’ait pas une grande capitalisation boursière (6,5 milliards de dollars), cette monnaie numérique permet à ses détenteurs d’accéder à des services de streaming grâce à des jetons TRX.

Filecoin 

La blockchain Filecoin est basée sur le cloud, avec le jeton utilitaire FIL. Ses algorithmes innovants « Proof of Replication » est évaluée à un peu moins de 8 milliards de dollars (6,9 millions d’euros). Elle fonctionne de la même manière que le Bitcoin. Toutefois, elle utilise des répliques sur tous les serveurs à des fins de sécurité. Si un serveur tombe en panne, il sera toujours disponible. Et ce, grâce à ce système qui utilise uniquement la PoPST (Proof Of Past Soviet Telegraphy) de l’algorithme Spacetime. »

Waves 

 La blockchain Waves figure également sur la liste, car elle permet de créer des applications. La plateforme DeFi Fantom basée sur cette technologie open-source pourrait contribuer à créer une nouvelle économie qui ne dépendrait pas des banques et des institutions financières traditionnelles pour les prêts ou les cartes de crédit – c’est la première fois qu’une telle chose est possible !

Tron 

Pour ceux qui aiment la musique et les vidéos en streaming, Tron est une plateforme incroyable pour acquérir du contenu comme pour le consommer. Avec une valeur marchande de près de 6 milliards de dollars (5,6 €) à elle seule, cette nouvelle économie numérique fait remarquer quelques grands noms comme l’équipe d’Alkesh Shah ! Le jeton natif du TRX permet aux utilisateurs de payer directement depuis leur portefeuille afin d’accéder à tous ces services sans dépendre de tiers – ce qui apportera certainement plus de sécurité que les méthodes traditionnelles actuelles

ICP

Enfin, La Bank of America a sélectionné le jeton utilitaire natif d’Internet Computer, ICP, d’une valeur de 10 milliards de dollars. Son détenteur peut recevoir des récompenses pour l’exploitation de centres de données et le vote de propositions de gouvernance en utilisant ses jetons selon des conditions définies.

Read Full Article

Les paradis fiscaux représentent un véritable problème pour l’équilibre de l’économie des pays de l’Union européenne. Pour améliorer la bonne gouvernance fiscale sur le plan mondial, l’UE a donc entrepris d’établir la liste des pays classés paradis fiscaux.

Qu’est-ce qu’un paradis fiscal ?

Un paradis fiscal est un territoire ou un pays qui propose des fiscalités nulles ou réduites. Cela signifie que, les taux d’imposition sur les biens sont beaucoup plus bas comparativement à ceux qui sont appliqués dans les états membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le système international classe les pays en tant que paradis fiscaux par l’opacité de leurs systèmes de finance et de fiscalité. Plus précisément, l’Union européenne prend en compte trois critères phares.

Premier critère : le manque de transparence

Certains pays classés paradis fiscaux le sont à cause de leur manque de transparence. Cela fait allusion aux territoires qui ne respectent pas certaines normes en ce qui concerne les échanges d’informations sur demande ou automatiques.

Les normes en question sont celles des accords bilatéraux avec les États membres de l’OCDE et les normes internationales. Les renseignements souvent demandés sont par exemple des données bancaires importantes selon l’administration d’un autre état.

Second critère  : la concurrence déloyale

Ce critère de classement des paradis fiscaux fait allusion aux pays dont les lois fiscales sont dommageables à l’encontre du Forum de l’OCDE ou des principes du code de conduite de l’Union Européenne.

Il peut s’agir par exemple de soutien fiscal en faveur des secteurs qui n’ont pourtant aucun rapport avec l’économie du territoire. Un autre cas aussi fréquemment rencontré, c’est celui des facilités fiscales octroyées aux personnes qui ne résident pas dans le pays.

Troisième critère : la non-application des mesures BEPS

Ce point fait allusion aux pays qui ne se sont pas engagés pour la mise en œuvre des recommandations minimales de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Il s’agit de celles qui concernent la lutte contre le transfert de bénéfices et le manque de fiabilité des bases d’imposition.

Par exemple, ces paradis fiscaux appliquent des taux d’imposition réduits sur les entreprises. Si bien que de nombreuses multinationales qui n’y ont  pas réalisé des affaires suffisantes y transfèrent leurs bénéfices artificiellement.

La liste des 12 pays classés paradis fiscaux

En juin 2015, la Commission européenne a initié la première tentative de clas paradis fiscaux paneuropéens. C’est-à-dire la liste des pays dont la fiscalité est mesquine comparativement aux normes européennes. Cette initiative fait suite à des mesures prises par l’UE pour lutter contre les pratiques d’optimisation, d’évitement et d’évasion fiscaux.

D’année en année, la liste est réactualisée. Certains pays y demeurent et d’autres en sortent. D’aucuns passent de l’annexe 1 vers la 2 et inversement aussi. Cette section vous présente l’actualisation faite le 22 février 2021. Elle comporte 12 pays que sont :

  1. Le Panama en Amérique centrale ;
  2. La Dominique dans les Caraïbes ;
  3. Les Trinité-et-Tobago dans les Caraïbes ;
  4. L’Anguilla dans les Caraïbes ;
  5. Les Îles Vierges américaines dans les Caraïbes, territoire des États-Unis ;
  6. La Guam en Océanie ;
  7. Les îles Fidji en Océanie ;
  8. Les Palaos en Océanie ;
  9. Les Samoa en Océanie ;
  10. Le Vanuatu en Océanie ;
  11. Les Samoa américaines en Océanie, territoire des États-Unis ;
  12. Les Seychelles dans l’océan indien.
Read Full Article